top of page
  • Photo du rédacteurSimon Marx

« CRAC » ! Est ce un drame ?

Dernière mise à jour : 25 févr. 2022

Nombreux sont les patients qui consultent un ostéopathe en 1ère intention. Ils sont de plus en plus nombreux à venir pour la première fois sur les conseils de leurs familles ou d’amis. Ils sont au moins 1 sur 2 à me demander si je vais les faire « craquer » ? Certains posent cette question de crainte, d’autres car ils n’aiment pas que ça « craque », enfin certains sont totalement contre.



C’est donc pour cela que j’aimerais faire un petit focus sur cette pratique très répandue chez les ostéopathes.



un ostéopathe en consultation pour illustrer l'article


Pour commencer et pour éviter de rentrer dans les détails, il existe de nombreux courants de pensées en ostéopathie et donc dans la pratique des thérapeutes français. C’est à dire que certains vont effectuer des techniques musculaires, certains des techniques crâniennes et d’autres utiliseront ces techniques dites de « cracking »… Avec mes années de pratiques, j’ai remarqué que l’hyperspécialisation dans un domaine n’était pas bonne. Je veux dire par la, qu’il faut connaitre un maximum de façon de pratiquer pour pouvoir prendre en charge un patient dans son ensemble, comme cela est émis par le créateur de l’ostéopathie (A.T. STILL).

Cracking or not cracking ?

C’est bien simple, il n’est pas nécessaire ! Par contre c’est une arme très utile pour prendre en charge des patients. Ce n’est ni au médecin qui a pu orienter le patient, ni au patient lui même de dire s’il faut effectuer une technique articulaire (= cracking). Il faut bien se rendre compte, que c’est le thérapeute par le biais de ces tests qui va définir, si le patient à besoin ou non de ce type de technique. Ces techniques ostéopathiques ont pour but de réinformer et remettre en place la structure visée.

Une dernière chose à savoir. Un ostéopathe se doit de vous prévenir, lorsqu’il va effectuer ce type de technique. Il est très important d’instaurer un climat de confiance avec le patient, car ce sont des techniques qui peuvent effrayer les patients. C’est donc pour cela qu’il faut impérativement que votre ostéopathe vous explique ce qu’il va faire. Surtout pour ce type de travail. D’ailleurs si vous en tant que patient vous ne vous sentez pas à l’aise lorsque que je pratique, faites le moi savoir et j’essayerais de m’adapter au mieux à votre mal être en changeant de technique.





20 vues0 commentaire
bottom of page